27 juillet à Caboolture

Bon, moi je pensais que maintenant que Romain avait pris goût à l’écriture, il allait pouvoir prendre le relai du blog, mais en vain, finalement, c’est toujours à moi qu’incombe la tâche. Ce matin, rien de bien différent des autres matins, sinon le fait que Peta est déjà debout et nous dit qu’elle se charge des chats ce matin bien qu’elle sait qu’on adore le faire. De cette manière, cela nous laissera davantage de temps pour nous consacrer à la cage que nous avons à terminer. Et il y a encore bien du boulot !

Nous terminerons alors aujourd’hui le filet que nous caserons sous les gros pavés ainsi que les morceaux de grillage nécessaire pour boucher chaque petit trou par lesquels les chats ne manqueraient pas de s’échapper. En parlant de ces derniers, ils ne nous lâchent pas d’une semelle et n’ont qu’une hâte : venir étrenner ce nouvel espace ! C’est donc une bonne journée (de travail) que nous terminerons vers 13 heures, moment où Tatcher viendra prendre quelques nouvelles et ressasser la question de ses boites…

Malheureusement, notre journée de travail est bien terminée pour aujourd’hui et Peta nous prêtera alors sa voiture pour nous rendre en ville où nous passerons à la banque récupérer des sous ainsi que faire quelques courses en ville. Nous irons également imprimer nos billets d’avion. C’est sans compter sur l’averse de grêle qui nous surprendra un peu. Hum que le temps s’annonce bien tant pour l’avion que pour le froid qui nous attend. Selon les prévisions, on risque d’avoir un peu frais, mais on s’y attendait !

Nous voilà donc de retour en fin d’après-midi où nous arriverons pour donner un coup de main pour le repas félin avant d’attaquer une partie d’Uno et de manger nos spaghettis à la bolognaise. Par la suite, nous lancerons le film Cold Mountain mais après différents bugs, nous laisserons tomber et nous dirigerons vers notre lit qui nous appelle. Bonne nuit donc, bisous !

Filet à fixer sur la dernière paroi de la cage…

Assurer les angles, avec l’aide des petites curieuses…

Tempête de grêle, mais qu’est-ce que c’est que ce pays !

Dommage, on a déjà des bonnets sinon celui-ci était bien chouette…

Traduction de « airbag » selon les australiens…

Alors, c’est comment de dormir le museau dans la chaussure ?

Dusty ne raterait pour rien au monde son programme TV !

Publicités

Un commentaire sur “27 juillet à Caboolture

  1. BABOUNE dit :

    ENCORE UN PEU DE COURAGE .LA FIN EST PROCHE ET LA NOUVELLE ZÉLANDE TOUT PRÊT.BISOUS ET A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s