30 juillet en vol et retrouvailles (1)

Ce matin, nous nous réveillerons tranquillement à 6h15, juste avant que le système d’alarme automatique ne se décide à nous réveiller via le téléphone situé loiiiiin du lit. Nous avons alors passé une super nuit et celle-ci a également été bien reposante. Dans cet immense lit, nous pouvons nous étaler à notre guise sans pour autant virer l’autre du lit !

Nous préparerons alors nos sacs avant de nous rendre dans la salle de petit-déjeuner où nous arriverons parmi les premiers pour profiter une fois encore de délicieux mets… Œufs brouillés sur demande, bacon, saucisses, fromage (excellent brie, soit dit en passant) et divers jus de fruits. Nous nous remplirons la panse une nouvelle fois et il sera temps de récupérer nos affaires et de rendre les clés sans pour autant payer la note : quel bonheur !

Nous reprendrons alors le bus et irons nous enregistrer sur le vol Air France entre Séoul et Paris et après le passage des douanes et le contrôle de l’immigration, nous irons capter internet en attendant l’embarquement. Nous aurons alors droit à nos éternelles places en éco et à 30 nouvelles minutes de retard, le temps pour l’équipage d’obtenir l’autorisation de survoler la Chine (pourquoi, sinon ils nous tirent dessus ?)…

Le vol durera ensuite près de 11 heures et nous laissera tout plein de temps pour regarder des films, des épisodes de Dexter mais aussi pour nous servir de nos pcs. Enfin, arrive le temps d’atterrir à Paris où nous aurons un bon temps d’attente pour récupérer nos bagages et retrouver Baboune ! Il n’avait pas la pancarte d’arrivée mais le grand sourire sur le visage suffisait amplement ! Nous passerons alors un chouette aprèm ensemble entre concert de didgeridoo et papotte diverse et variée.

Finalement, nous retrouverons Axou et ses parents avec lesquels nous passerons la soirée et dévorerons les lasagnes aux trois fromages que nous avait promis Axou dès le départ ! Miam ! Nous traînerons un peu et irons finalement, crevés, nous coucher vers minuit pour une nuit bien méritée et bien décalée… Ah oui, pour nous il est officiellement 8 heures du matin, mais bon, il faut se remettre dans le bain français !

Marine serait bien restée un peu plus longtemps au lit…

Mais le petit-déjeuner délicieux est un bon remède !

Mais où devons-nous nous rendre ! C’est compliqué ces signes…

29 juillet à Brisbane et Séoul

Réveil à 3 heures : pas facile étant donné que nous avons eu un peu de mal à nous endormir hier soir, surement l’excitation du voyage… Petit-déjeuner très matinal ee discutions diverses, nous ne perdons pas notre langue même à l’aube… Allez dernières caresses et aurevoir les chats, aurevoir Spicy !

Alors que nous montons en voiture, nous aurons droit à une chanson prémonitoire : « it’s time to say goodbye » (il est temps de dire aurevoir en somme pour les non linguistiques) !

Nous prendrons la route pour l’aéroport et y serons en moins d’une heure. Des adieux avec intention de se revoir si Peta vient en France. Elle part rapidement sinon elle va pleurer et demande si elle doit vérifier nos sacs pour un chat volé. Elle nous dit que nous allons bcp lui manquer « I will miss you heaps ». Ca va nous faire tout drôle à nous aussi ce changement de vie…

Nous irons alors enregistrer nos bagages et c’est le moment de vérité… Avec nos 6 didgeridoos, nos 2 kits de criquet et tous les souvenirs que l’on ramène, ça fait des kilos supplémentaires. Finalement, nous aurons à nous deux 44 kilos et l’hôtesse d’acceuil grugera un peu pour nous les faire passer sans frais. Parfait. Par contre les didgeridoos c’est en hors-format alors nous irons les déposer à un monsieur en lui demandant d’en prendre bien soin.

C’est parti pour plus de deux heures d’attente mais nous aurons accès à internet à l’aéroport histoire de rajouter à nos familles une petite couche sur le fait que nous sommes pressés d’arriver en Nouvelle-Zélande. Au moment où j’écris cela, nous pensons d’ailleurs que vous êtes à des années lumière de penser que nous rentrons bientôt, on a hâte de voir vos têtes… Et on peut vous dire que prendre des billets de train sur des dates approximatives et peu d’infos de votre part ça a été biennnnnnnn galère ! Heureusement, nous avions Laureline dans le coup et ma tante Marge pour nous aiguiller un peu sur vos dates et décisions.

Embarquement, une demi-heure de retard et 10 heures de vol à suivre durant lesquels nous regarderons chacun 4 films plus ou moins intéressants et mangerons deux repas.

Arrivée à destination, le passage des douanes et la récupération du voucher pour l’hôtel et les repas ne nous prendra pas beaucoup de temps et nous découvrirons rapidement notre chambre de luxe à l’hôtel Hyatt de Séoul. Un grand lit Kingsize, une baignoire et salle de bain trop classes, on peut vous dire que nous allons être reposés et passer une bonne nuit.

L’heure de la douche a sonné et Romain en profite pour utiliser toutes les lotions pour le corps à disposition mais aussi pour se mettre un peu d’après shampoing sur les cheveux pour les rendre soyeux… Enfin, il est temps d’aller prendre notre dîner dans la salle de bal de l’hôtel où ce sera buffet à volonté, et quel buffet : soupe au potiron, plats européens et asiatiques, fromages, salades et desserts…

Ce dernier était délicieux et c’est le ventre plein que nous devrons rester allongés pendant 30 minutes pour digérer. Nous finirons ensuite rapidement au lit et à 20 heures nous dormons déjà à poings fermés. Bisous et à très vite !

Peta nous dépose à l’aéroport, la photo à 3 têtes s’impose !

Allons déposer les didgeridoos (au nombre de sept) en hors-format !

Nous prenons notre envol au-dessus de Brisbane…

Nous sommes contents de rentrer mais un peu tristes de partir…

Hum, la bonne soupe aux algues, trop peu pour nous !

Un de nos plateaux repas, ils nous gavent comme des oies !

Nos bons repas pour notre escale en Corée du Sud à Séoul…

La chambre d’hôtel est génial, Romain devient vite dingue !

27 juillet à Caboolture

Bon, moi je pensais que maintenant que Romain avait pris goût à l’écriture, il allait pouvoir prendre le relai du blog, mais en vain, finalement, c’est toujours à moi qu’incombe la tâche. Ce matin, rien de bien différent des autres matins, sinon le fait que Peta est déjà debout et nous dit qu’elle se charge des chats ce matin bien qu’elle sait qu’on adore le faire. De cette manière, cela nous laissera davantage de temps pour nous consacrer à la cage que nous avons à terminer. Et il y a encore bien du boulot !

Nous terminerons alors aujourd’hui le filet que nous caserons sous les gros pavés ainsi que les morceaux de grillage nécessaire pour boucher chaque petit trou par lesquels les chats ne manqueraient pas de s’échapper. En parlant de ces derniers, ils ne nous lâchent pas d’une semelle et n’ont qu’une hâte : venir étrenner ce nouvel espace ! C’est donc une bonne journée (de travail) que nous terminerons vers 13 heures, moment où Tatcher viendra prendre quelques nouvelles et ressasser la question de ses boites…

Malheureusement, notre journée de travail est bien terminée pour aujourd’hui et Peta nous prêtera alors sa voiture pour nous rendre en ville où nous passerons à la banque récupérer des sous ainsi que faire quelques courses en ville. Nous irons également imprimer nos billets d’avion. C’est sans compter sur l’averse de grêle qui nous surprendra un peu. Hum que le temps s’annonce bien tant pour l’avion que pour le froid qui nous attend. Selon les prévisions, on risque d’avoir un peu frais, mais on s’y attendait !

Nous voilà donc de retour en fin d’après-midi où nous arriverons pour donner un coup de main pour le repas félin avant d’attaquer une partie d’Uno et de manger nos spaghettis à la bolognaise. Par la suite, nous lancerons le film Cold Mountain mais après différents bugs, nous laisserons tomber et nous dirigerons vers notre lit qui nous appelle. Bonne nuit donc, bisous !

Filet à fixer sur la dernière paroi de la cage…

Assurer les angles, avec l’aide des petites curieuses…

Tempête de grêle, mais qu’est-ce que c’est que ce pays !

Dommage, on a déjà des bonnets sinon celui-ci était bien chouette…

Traduction de « airbag » selon les australiens…

Alors, c’est comment de dormir le museau dans la chaussure ?

Dusty ne raterait pour rien au monde son programme TV !

21 mai à Adelaide Rivers & Darwin

Nous nous réveillons avec le réveil sur notre aire de repos après une nuit qui n’a pas été de tout repos il faut dire entre les camions qui roulent à toute blinde sur la voie rapide à quelques mètres et les joyeux moustiques qui tentent une boom improvisée dans notre van en pleine nuit ! Puis c’est qu’il y a boisson illimitée pour eux en plus ! Bloody (fucking) night ! Nous prendrons donc le petit-déjeuner en vitesse à 7 heures et prenons la route pour une journée qui commencera bien… Avec des crocodiles et autres reptiles !

Après avoir parcouru 60 kms, nous voilà traversant des champs remplis de buffles, mais « malheureusement » aucun d’entre eux ne sera au milieu de la route pour permettre à Romain de le dresser comme dans Crocodile Dundee… dommage !  Bref, les buffles sont à présent de l’histoire ancienne car nous voilà arrivés aux bureaux de « Spectacular Jumping Crocodiles » qui nous emmènera en croisière dans l’endroit infesté de crocodiles qu’est l’Adelaide Rivers afin de voir les gros bestiaux sauter hors de l’eau pour attraper au vol de délicieuses côtelettes de porc. Bon, c’est moins craignos que le requin baleine, là on ne va pas nager avec, mais ça reste excitant !

Nous avons donc payé notre réservation et pu observer un bébé kangourou apprivoisé, quelques pythons mais également quelques coupures parues dans des journaux locaux à propos des attaques de crocodiles ou encore de ces derniers retrouvés dans des piscines… Hum, tout cela met en confiance ! Nous aurons également droit à une tartine de peanut butter avant de pouvoir pour ceux qui l’osaient prendre les serpents sur nos épaules… Après l’expérience de Romain au Bénin, facile… Pour Marine aussi avec sa copine qui n’en possède rien qu’une dizaine… De la rigolade ! Mais bon, ça faisait partie du tour alors nous en profitons pleinement, sachant qu’ils sont gentils ceux-là !

9 heures : c’est le départ ! Nous sommes les premiers à monter sur le bateau et choisirons une place en hauteur pour pouvoir observer au mieux les environs et voir les crocos arriver de loin ! En bas c’était moins drôle, il y avait des vitres… Les premiers crocodiles s’avèrent peu affamés et ne s’approcheront qu’à peine pour renifler la viande fraîche ! Par contre les suivants seront un peu plus vifs et se dresseront pour attraper la viande tendue par le staff par-dessus bord ! Impressionnant de voir cette masse se dresser hors de l’eau, entendre la mâchoire claquer. Le plus gros que nous ayons vu faisait un peu plus de 5 mètres et ni l’un ni l’autre n’aurions aimé rencontrer cette bête dans la nature au détour d’un sentier !

Pour finir, nous assisterons à un nourrissage d’oiseaux qui attraperont au vol et avec bien de la précision pour préparer leur trajectoire, des morceaux de viande jetés par l’équipe de Jumping Crocodiles. C’était plutôt impressionnant et tellement vivaces qu’il n’était pas aisé de les suivre ! Finalement, après plus d’une heure de balade au fil de l’eau dans un décor sans pareille, nous retournerons à bon port.

Là, nous discuterons avec un couple de français avec qui nous échangerons les bons plans australiens et balinois (ils revenaient tout juste d’Indonésie) et nous rencontrerons également une famille franco-italienne réalisant un tour du monde avec leurs trois enfants. Asie et Océanie dans la poche, c’est vers les Amériques que ces derniers s’envoleront sous peu ! Waouh !

Puis, il est midi et demi et il nous faut reprendre la route pour Darwin où nous rejoindrons Audrey et Bertrand, mangerons un morceau et irons nous connecter un peu sur internet à la bibliothèque ! Celle-ci est un concentré de backpackers et plus d’une cinquantaine de jeunes sont présents pour le wifi… A l’issu de l’étape bibliothèque, nous irons faire quelques courses avec la ferme intention de trouver quelques saucisses pour partager un barbecue. C’est donc chose faite que nous nous dirigeons vers les banlieues de la ville pour une baignade au front de mer pour les garçons puis une bonne douche.

Par contre, ce quartier étant très fréquenté, nous irons plus à l’écart et trouverons un coin sympa à proximité d’un parc aquatique avec des toboggans géants et des piscines, le tout gratuit ! Par contre pour la baignade, nous repasserons (ah oui, on y compte bien) mais profiterons des barbecues, jusqu’à ce qu’un vigile passe pour nous dire de faire attention aux serpents rodant dans les environs… Un peu plus confiants, mais pour autant pas moins affamés, nous finirons notre repas puis irons trouver une place pour dormir sur le parking d’une école. Endroit peu fréquenté, pas de pancarte « no camping » ! Nous papoterons tous les quatre jusqu’à tard avant de tomber de sommeil et de nous coucher sous les jets d’eau des jardins publics environnants ! Bonne nuit ! Bisous…

Uhm, toutes ces dernières news donnent confiance…

T’as vu belle-maman, ils ne veulent pas de toi…

Marine s’est trouvé un cache nez pour l’hiver…

Quant à Romain, il joue à l’aventurier de l’arche perdue !

La croisière débute au fil de l’eau sur l’Adelaide river…

Attention, les crocodiles commencent à s’approcher…

Leurs dents semblent acérées… Sont-ils affamés ?

Celui-ci va-t-il sauter, ou seulement renifler !

Ah ! Enfin ils se décident, suspense… Miam !

Le remake des dents de la rivière !

Il est marrant celui la avec ses petites pattes en l’air.

On a péché un croco…. et il ne lache pas la ligne !

Les rapaces sont précis et attrapent la viande en piqué !

Nous voilà à présent à Darwin : le waterfront !

Petit BBQ avec Audrey et Bertrand : Smile !

HelpX (2)

Les commentaires laissés par nos hôtes sur HelpX :

Host name : Val & Stuart

Network : Australia

Marine and Romain are absolutely delightful. We really enjoyed their company and they were so helpful. Most of all, they were very respectful of us, our home and our farm. They were always willing to offer assistance and participated in the range of farm and gardening activities we had to complete. They were such a great help when we were preparing our bulls and heifers for a show. They both learnt how to wash and blow dry the animals as well as halter lead them. I think Marine fell in love with our little bull!!

We can definitely recommend Marine and Romain to any helpx host. You will really enjoy their bright happy personalities. It was very sad for us when they had to leave on their journey around Australia and we will definitely keep in touch with them. We wish you both well in your travels x